Sélectionner une page

Boule de Noël toute de rouge vêtue

La période des préparatifs de Noël est un moment propice aux expériences décoratives, notamment pour l’embellissement du sapin. Expériences pas toujours heureuses, mais bon on finit par être satisfaite… au bout de quelques petites retouches en ce qui me concerne. L’objectif est simple: réaliser une décoration unique qui en jette dans le sapin!

Cette année je voulais faire une boule rouge en tissu avec des reliefs dorés parce que j’avais vaguement vu ça il y a longtemps dans un sapin de la famille.

Le matériel utilisé:

  • 1 grosse boule en polystyrène
  • tissu satiné rouge à reflets bleutés
  • fil de laiton fin
  • colle à chaud transparente
  • ficelle de lin
  • peinture acrylique dorée, pinceau
  • poudre à embosser bronze, appareil à embosser

J’ai commencé par recouvrir la boule avec le tissu. Il est possible de bloquer le tissu au sommet en l’enroulant avec du fil de laiton. Puis on coupe le surplus de tissu à 3mm environ de ce fil de serrage. On fait un avant trou au centre, dans lequel on enfonce de la ficelle de lin. La colle à chaud recouvre ensuite la zone de serrage du tissu (c’est le relief au sommet) ainsi que la base de la ficelle, et elle maintient le tout en place définitivement.

J’ai réalisé des coulures avec la colle à chaud dans l’optique de les peindre. Ce n’est pas très facile parce que la colle sèche instantanément et qu’elle fait parfois des fils pas très jojo (on en voit quelques uns en surface sur la photo). Mais tout cela disparaît ensuite sous la peinture et l’embossage.

J’ai ensuite peint les coulures avec la peinture dorée en débordant un peu sur le tissu. Deux couches sont nécessaires, il faut bien laisser sécher après chaque couche. L’embossage se fait dans la foulée: on saupoudre puis on chauffe pour faire gonfler.

Maintenant vient l’étape des fils de lin. Bon là j’avoue que je ne sais ce qui m’a pris, quelquefois une idée arrive et on la suit sans réfléchir. J’ai donc ajouté tout autour des morceaux de fil pliés en deux, toujours avec la colle, puis je les ai coupés pour les égaliser plus ou moins. J’ai enfin repassé de la peinture en débordant sur les fils et refait un embossage.

ET je me retrouve ALORS avec une boule « coupe au bol »! Une vrai révolution du style de Noël! 🙂

Elle a trouvé sa place dans le sapin, et OH SURPRISE elle a l’air d’être couverte de petits morceaux de bois lorsqu’on l’aperçoit au milieu des lumières et des branchages épineux. Une histoire de déco qui finit bien en somme!

Petit sapin de Noël en papier kraft et feutrine

Le matériel est chiné dans mes réserves:

  • feutre beige pas trop épais
  • papier cartonné kraft
  • boutons recouverts de chutes de lin
  • stylo Posca blanc, stylo argent
  • quelques perles en cristal et/ou verre irisé
  • du fil et une aiguille

Commencez par découper des ronds, des fleurs et des carrés arrondis dans le feutre et le kraft, une quinzaine en tout, en veillant à les alterner et les organiser pour obtenir un crescendo de tailles du bas vers le haut. Pour les fondus de scrap, l’utilisation de la Big Shot et de sizzlits est très efficace. Ces derniers ne coupent pas complètement le feutre mais les entament suffisamment pour finir le découpage proprement. Il faut juste faire attention à bien calibrer les épaisseurs dans la machine afin de ne pas forcer. J’ai terminé en poinçonnant harmonieusement les contours.

J’ai ensuite préparé les boutons progressivement tout en commençant à monter le sapin pour visualiser le tout. Les boutons servent d’intercalaires afin d’espacer les tags en feutrine et en kraft. Des petites perles en bois peuvent aussi faire l’affaire.

L’assemblage provisoire terminé je l’ai démonté* pour ajouter les motifs peints en blanc et quelques points argentés. Ici laissez l’imagination et vos goûts personnels guider votre main. Quelques essais sur des chutes de découpage peuvent aussi éviter les « boulettes ». J’ai cousu les petites perles: des toupies irisées, des perles en verre de bohême blanc laiteux irisé et quelques unes en gris hématite.

*Petite astuce: avant de démonter mon assemblage provisoire, j’ai fait une petite photo afin de pouvoir remonter le sapin facilement!

Hop! On remonte le tout en doublant ou triplant le fil afin d’assurer la solidité. Et on termine par une petite perle au sommet.

Pour l’anecdote, j’avais offert ce petit sapin, ainsi qu’un autre décoré façon scrap, en cadeau de Noël à l’une de mes belles-soeurs qui apprécie le fait-main et les objets délicats.

Le second sapin sera détaillé dans un prochain post! 🙂

Collection Sand Lagoon

Cette collection d’été aux accents océaniques nous fait voguer le long des rivages marins, dans un style aquatique et apaisant.

Ce qui m’a guidée? Le besoin de soleil revigorant et vitaminé, l’envie d’un décor de rêve, le bruissement des vagues, le craquement des coquillages sous les pieds et le doux ennui méditatif du bord de mer, les yeux dans le(s) vague(s)… Tout un programme en somme! : )

Pour cette collection, je suis largement sortie du cadre habituel des bijoux. J’ai imaginé un univers qui englobe mes autres domaines créatifs, en particulier le tissage et la broderie.

Retrouvez l’esprit de cette collection sur mon INSTA.

Collection Indian Summer

Cette collection ultra-colorée dans la « grande tradition » Sous la Mansarde : ) s’inspire directement de la beauté des couleurs des tissus de soie des saris indiens.

J’aime le porter en total look avec un petit haut près du corps, tout aussi bariolé. La touche de sobriété peut être apportée par un petit jean slim ou un jupon un peu bohème, et des sandales fines en cuir naturel.

Oeufs de Pâques en feutrine strassée et brodée

Un peu de coolitude pour ce début de printemps: une grande inspiration d’air, les jambes allongées au soleil, les yeux fermés, les bras ballants, le geste mou… bref c’est la décompression. On profite d’un long week-end… Avec les poulettes, les lapineaux, les cloches; et la nature qui fleurit à tout-va en tulipes, jacinthes, narcisses, muscaris; les petits bourgeons sur les arbres, les oiseaux qui chantent…

Moi, quand on me dit Pâques, je réponds oeufs –Ben oui je reste classique…  Ma petite décoration DIY de Pâques est donc sur le thème des oeufs.

Je vous propose ci-dessous un petit aperçu de toutes les étapes de réalisation. Comme à chaque fois, je chine dans les ressources de mon atelier. Ici j’ai opté pour de la feutrine écrue, des strass noirs hotfix en cristal de Swarovski, des fils à broder et des rubans d’organza assortis.

Pour le gabarit des oeufs, j’ai récupéré un rond de carton épais qu’on trouve au centre des gros rouleaux de ruban adhésif marron pour colis. Je l’ai déformé d’un côté en l’écrasant légèrement afin de lui donner approximativement la forme d’un oeuf, puis j’ai posé ce gabarit sur la feutrine et j’ai découpé tout autour au cutter.

J’ai ensuite patiemment appliqué mes strass hotfix, sans dessin préalable, en essayant d’être régulière et de faire apparaître un motif de frise -Ah les frises, j’adooore, j’en faisais plein à l’école maternelle et primaire, et je m’en souviens tellement j’adorais ça ♥. 

L’applicateur de strass hotfix m’a bien aidé, c’est rapide, propre et efficace. Pas de souci pour la fixation sur la feutrine, peut-être un peu plus laborieuse que sur papier ou tissu lisse car le relief irrégulier de la feutrine nécessite beaucoup de concentration pour être dompté!

Pour apporter de la couleur, j’ai choisi du jaune, du rose et du vert afin de rester dans les couleurs traditionnelles de Pâques. Les fils à broder et les rubans se sont imposés de suite. Aves les premiers j’ai brodé librement au fur et à mesure. Avec les seconds, j’ai confectionné des petits noeuds à l’aide d’un gabarit en carton et je les ai cousus en haut des oeufs. Un petit trou, un fil pour suspendre, et le tour est joué!